jeudi 14 décembre 2006

Dans l'intimité d'Alain Juppé

J'étais partie pour vous parler de choses intéressantes comme ce site de rencontres sud-africain réservé aux personnes infectées par le VIH et puis sans trop savoir comment je suis tombée sur le blog d'Alain J. Peut-être je cherchais à sourcer une citation pour Petites Phrases, ou bien je tentais d'aller voir à quoi ressemble Palesroyal, le site (caché) de l'UNI, syndicat étudiant de droite, piraté manifestement... enfin, j'ai atterri là, quoi, comme Alice de l'autre côté du miroir (que je vous encourage chaudement à redécouvrir, si si).
Alain n'a pas l'air comme ça mais, derrière le masque du Prince, c'est un volcan d'émotion qui sommeille. La preuve, cette lettre à ses petits-enfants ; je leur cite un passage parce que Alain se laisse emporter par sa plume (près de 7000 mots, 8 pages Word en gros) et je ne sais pas s'ils seront allés jusque là : "La pollution des mers, vous le comprenez, m’est particulièrement insupportable. Et celle de la Méditerranée, peut-être, plus que tout autre. On m’a enseigné, dans ma jeunesse, que c’était « notre mer », le berceau de notre civilisation ! L’amour que je lui voue est plus charnel qu’intellectuel. En France, en Espagne, en Italie, en Algérie, au Maroc, en Grèce, en Turquie, au Liban, j’ai le souvenir de tant d’heures délicieuses passées à nager dans ses eaux maternelles que la seule évocation de son nom me procure un plaisir physique." Quand il n'est pas en verve de confidences, Alain raconte simplement sa life. Ouais mec, hier à 9h réunion, déjeuner avec Claudette, caca comme il faut, conférence l'apres-midi, pince-fesses jusqu'à 22h et rentrer à la maison pour pouvoir enfin mater tranquillement la femme de Blair à oilpé (lui, il est peut-être à gauche mais elle a l'air très adroite).
Alain devrait savoir qu'un blog autobio ça n'intéresse personne, quelques militantes et encore. Est-ce que moi je vous raconte qu'après avoir bouclé un dossier sur Seznec (n'oubliez pas de vivre un moment historique : début de la lecture du jugement à 16h aujourd'hui), je suis allée écouter du Schuman à Pleyel, dîner au Carreau du Temple avec Jean Moulin et finir au petit matin d'expliquer à Jean Moulin que je n'étais pas bi (diminutif pour bizarre maman, bizarre) ? Hein, franchement...

7 commentaires:

JL a dit…

C'est vrai qu'"un dîner avec Jean Moulin", ça en jette un peu eh! Toi, tu parles de choses très intimes avec lui et moi, je compte sur lui pour me ramener mes choses très intimes ce week end. =)

Je suis d'accord sur le fait que les blogs ne doivent pas être des carnets intimes ouverts aux autres, c'est pourri. Oui, mais La Thilde, pourquoi certains d'entre eux cartonnent ? Parce qu'ils sont bien écrits, parce qu'ils sont crashs, parce que l'on est tous des voyeurs ? ex : Jen rive gauche.

La Thilde a dit…

Arrrrrrg, en plus tu lui fais de la pub !

JL a dit…

Oui, mais dis, pourquoi ça cartonne dans ce cas là ? Avantage pionnier ?

La Thilde a dit…

Heu... et pourquoi TF1 marche ? et le Nutella ? et Bénabar ? le ternet est un produit consommable comme les autres, avec des consommateurs comme les autres !

JL a dit…

Je ne suis pas d'accord avec cette analyse mais bon.

La Thilde a dit…

Comment ça "mais bon" ? C'est un peu court... je te connais plus diserte ! (allez ! un débat ! un débat !)

JL a dit…

Mais bon, je reviens lundi.

Le week end, je suis calme. Je prends des douches, mange des céréales et caresse les chiens.