lundi 6 novembre 2006

Larus ridibundus


C'est le genre de truc qui prévient pas. On est là, tranquille, insouciant, repos. Et Bam. L'insomnie. Il est 3h37. Une heure qui rime à rien, une heure qui met pas de bonne humeur, enfin pas une heure convenable pour débarquer chez les gens. Mais la pleine lune, elle s'en fout. On essaie de se replonger gentiment dans la chaleur des draps mais rien à faire. La lune, elle se marre.
Jeune, je fréquentais les scouts. Un de mes grands objets de frustration est de n'avoir pas accédé au suprême honneur de la totémisation. Pour ceux ici qui ont eu une enfance normale, je précise que la totémisation est une cérémonie d'intronisation, attribuant au jeune valeureux le symbole d'un animal et un adjectif reflétant son caractère. Un rite tribal interdit en raison des dérives qu'il a entraînées mais encore assez pratiqué, notamment dans la petite ville normande où j'ai passé ces dernières années.
Les mouettes sont l'emblême de Cherbourg et son calvaire. Des animaux sans-gêne, sales et grégaires. Dans la fiche signalétique que lui consacrent les ornithologues, il est dit aussi que c'est un animal peu farouche et très bruyant. On prendra garde à ne pas la confondre avec sa cousine, la mouette mélanocéphale, dont le cri s'approche plus de celui du chat et son bec d'un pourpre de femme outrageusement maquillée. Cette nuit, je m'ai totémisé Mouette, et je suis Rieuse. Furieuse de constater qu'il ne reste plus qu'une heure avant le cri du réveil. Curieuse de voir à quoi va ressembler ma première journée dans mon nouveau moiette. Et j'emmerde la lune.

PS: oui, c'est un peu tiré par la plume aujourd'hui... le manque de sommeil, ou la métamorphose en cours peut-être... uiik uiiiiiik!
D'ailleurs, le Retrouved lui-même en perd son matin, son latin pardon, il s'est offert un nouveau titre.
Pour filer la métaphore animale, au lieu de compter les moutons, on peut aussi regarder la deuxième partie de ce joli documentaire, Les tous petits rats de l'opéra, des merveilles de souples et de déliés, calligraphies en justaucorps gris. Hippolyte, le petit prodige qui hoquète chaque soir parce que sa maman lui manque, trouvera-t-il la force de continuer ? Réponse à 4h05, sur France 3.

4 commentaires:

Papageno a dit…

Plus qu'une mouette peut être que l'albatros t'irait mieux... exilée sur la terre au milieux des huées ses elles de géant l'empêche de marcher... mais entre compagnons d'insomnie, je compatis sincèrement...

clio a dit…

insomnie quand tu nous tiens
...

perso je souffre plutot d'une pollution de mes rêves : que vient faire cette clope dans mon rêve
au tiens une mouette :-)

et toi papageno tu te transformes en quoi?

Mon Oeil a dit…

hier soir, tu n'as du avoir aucun mal à t'endormir, hein?

Kro a dit…

moi aussi je l'ai vu ce petit rat de l'opéra, le meilleur de sa troupe et le plus sensible...bichetttttttteeeeeeee qu'il avait l'air de souffrir ce gosse

Allez, demain piscine ! hein Mat tu vas voir si tu ne dormira pas après...