mardi 24 octobre 2006

Darkant

Dark, adj : sombre, noir ;
par extension, méchant, sale, déprimant
ex: "A Domremy, Jeanne darke." (Les Rémis, oeuvre documentaire 2002)

Alors que l'hiver et sa déprime corrélative reviennent à grands fuseaux ("C'est l'heure de l'année que je préfère" soupirent les Triplés du fond de leur hibernation dans le Figaro Madame, cette semaine) ... au p'tit noir du comptoire, mon voisin m'a lancé un défi pour le Retrouved. Le thème : "darkant". Je relève le gant.
Pourquoi le noir ?
Pour servir de prétexte à une diversion esthétique. Oui, mais pas que.
Pour faire parler l'univers et les savants. (Au Palais de Tokyo par exemple, après-demain, à 19h30 : "Trous noirs", le paradoxe de l'information" proposée par Christophe Galfard, astrophysicien parti à la découverte du cerveau grand public.)
Pour jouer l'homme de l'ombre : le dîner dans le noir, pratique pour les timides, les vicieux et ceux qui mangent salement.
Et des tas d'autres applications possibles : l'humour noir, l'humeur noire, la chambre noire... Bon, là plus darkant, y'a Vesoul ou Mont-de-Marsan, mais après...
Pendant que le noir se tape l'écran, l'invisible pointe le bout de sa cape. Selon cet article du Monde, ça ne marche encore que dans un micro-onde, mais avec un peu d'entraînement et quelques bonnes formules magiques... finger in the dark !

7 commentaires:

James a dit…

Un soupçon de finesse dans un monde de ... Du grand post, et pour une fois j'ai saisi toutes les références! On pourrait aussi citer la veuve noire, l'étoile noire, Noir et Mortimer, noir c'est noir, les Panthères Noires, le rouge et le noir,... Bon ça me donne faim tout ça je reprendrai bien un finger...

Elisavarso a dit…

J'croyais pas qu'c'était toi! Allez, va, m'en veux pas... J'tai mis dans mes liens...

La Thilde a dit…

Merci bien, bonne continuation de ton côté : c'est toujours un plaisir de te lire, collègue !

clio a dit…

le noir de mes cernes de fatigue plus au fait que jai tout beurrée mon rimel!!!

The man next door a dit…

Un grand merci pour cette dédicace! Depuis le temps que j'attendais un sujet... heuuu... brulant ;-)) Je peux enfin mettre les mains dans le cambouis... Que Franky me pardonne, mais il m'a insipré "Fingers in the dark exchanging glances
Wond'ring in the night
What were the chances we'd be sharing love
Before the night was through..."! Et puis... pour finir, il ne faut pas oublier Noir Désir, et Bertrand, que finger in the dark ne laisse pas de marbre...

Anonyme a dit…

et quand pour ajouter au tableau noir, il fait non seulement nuit mais froid, en mettant le pied dans la rue, "darkant gèle".

(calembour à l'intention des affamés de sous culture vidéo et des fans de jessica alba)

(une récompense si tu m'as reconnu)

La Thilde a dit…

Trop facile Londonistan ! C'est Jessica qui m'a mis le joystick à l'oreille.