mercredi 5 septembre 2007

La PQR nous fait bien marrer

Dans la rubrique "la presse régionale est mon amie il faut les aimer aussi", je reviens à la charge avec mon Ouesteuh-France sous le bras et cette Une osée : "Depuis nonante jours, la Belgique a le mal du pays". Évoquant la crise politique qui secoue notre cousin d'outre Ardennes, le reporter en mission très peu diplomatique introduit son sujet avec un cadre bruxellois qui "en a gros sur la patate" (on se doute qu'il n'a donc pas la frite) et enchaîne tout de go avec la délicate définition d'un professeur d'histoire de l'université de Louvain : "Le ciment de l'Etat belge, c'est le Roi, l'équipe nationale de foot et la bière". Le Roi appréciera la comparaison. On notera au passage qu'il existe donc une équipe de foot gebelle. Le reste à l'avenant. Le meilleur était bien entendu gardé pour la fin : après avoir noté qu'une nouvelle loi sur le divorce était entrée en application le 1er septembre, le journaliste ose conclure... "Marrant". PQR comme "Pariez qu'on va rire ?"




(A l'heure où j'écris, je note une connexion du ministère de la Justice à Bruxelles. Je tiens à préciser que j'adore la Belgique, que j'ai des arrière-grands-parents belges, que je me tartine un nom de famille pur AOC et que mon prénom, chanté par le plus grand artiste de votre pas si petit pays, me vaut un récurrent "elle est revenue" même quand je ne suis pas partie. Euh, ça ira ?)

1 commentaire:

Al-Jazeera a dit…

J'avoue avoir été saisi, à la lecture de ce billet, d'un légitime élan d'indignation devant cette attaque injustifiée de la PQR, devant ces injures parées d'ironie à l'endroit d'un éminent confrère, devant ce mépris assumé des plumitifs de Pantruche à l'égard des soutiers régionaux, devant le peu d'estime concédé, par ricochet, aux lecteurs.

Heureusement, cete prévention n'aura duré qu'un centième de seconde. Je ne suis donc pas définitivement perdu. :)