jeudi 26 juillet 2007

Dubitative

Où l'on revient à la question du sens de ta life mec. Posée sous l'angle de "partir très loin parce qu'ici rien". Dans un reportage diffusé hier sur France 5, le syndrome des Indes, on voyait un ptit trentenaire, revenu de son voyage initiatique, qui avouait être parti pour "sauver le monde" et qui, arguant du "il faut parfois se perdre pour mieux se trouver", racontait comment, perdu dans une forêt au nord de Goa, en écoutant "No woman no cry", il s'était mis à pleurer sans pouvoir s'arrêter et que ses larmes s'étaient transformées en expérience mystique, la terre entrant en lui, puis les planètes et le cosmos... Ce gosse, ce presque ado, qui dessinait des chiens sur les murs pour provoquer les Indiens parce que c'est la pire réincarnation. "Amener de la subversion en Inde" il disait. L'autre qui avait craqué et se prenait pour un maharadja. Sur le coup, ça m'a super énervée ce reportage. Et puis ce matin, en y repensant, j'hésite. On a tous eu envie de partir un jour. On a tous goûté au ridicule désir d'être investi d'une "mission supérieure" pour nos frères humains. On a tous été voir un psy parce que ranger le frigo par ordre alphabétique ça commence à être tendant. Comment après tant de siècles de philosophie l'Occident a-t-il pu arriver à une telle détresse spirituelle ? C'est aussi la question que se pose Chris Cleave, un anglais qui se prend pour une londonienne qui écrirait une lettre de 300 pages à Oussama Ben Laden au lendemain de la mort au stade de son mari et de son fils dans un attentat islamiste. Incendiaire ça s'appelle. Et ça vient de sortir en France, traduit, en poche (6,50 euros). "You can save the world, or you can save your life. Same difference - both of them are full of other people."

1 commentaire:

clio a dit…

et oui nous avons tous eu un jour envie de partir et d'être investi d'une mission. Moi par exemple j'ai toujours eu envie de partir à Sarcelles avec comme mission supérieure de sauver l'éducation nationale en tant que TZR ( ben ouai je suis con j'ai oublié de me marier et de faire des gosses c'est balo!)

TZR du cosmos ça pète bien je trouve ( désolée je m'acclimate au vocabulaire du cut' de banlieue!)