dimanche 15 avril 2007

A drop of water in an endless sea

Les journalistes bloguent à tous vents. C'est un fait. Mais ils ne parlent pas que de politique. Ou de l'avenir de la presse écrite et de leur dernier bouquin. Bruno Frappat, ancien red' chef de LaCroix, se livre "à vif" sur le sien. On pouvait y lire cette semaine, entre deux éditoriaux sur les parachutes dorés des Pdg et la campagne présidentielle, cette confession de foi émouvante. C'était pour le week end de Pâques.



(en lien dans le titre, ce qui fait les unes de la presse anglaise aujourd'hui parce que quand même il y a des questions sacrément importantes)

5 commentaires:

JL a dit…

C'est émouvant parce que tu connais cet homme. Personnellement, j'ai pas tout compris, mais bon, est-ce peut-être parce que je vis dans un pays de l'est...

La Thilde a dit…

d'abord je ne le connais pas personnellement. Ensuite, c'est pas si compliqué quand même. T'as une crise de foi ma belle ?

Julie a dit…

foie.sic.


(c'est bon,j'ai compris.oups)

Anonyme a dit…

B. Frappat, journaliste au Monde, avait écrit un article sur les femmes battues.

La Thilde a dit…

un lien ? une explication ?