jeudi 8 février 2007

Cherbrouckisme


De retour de la mer. La mienne me manque. Quand je dis la mienne... je n'y suis même pas née, m'y suis ennuyée à mourir et ai gardé de la société qui s'y morfond un souvenir très... flaubertien. C'est au bout de la France, déjà chez les Anglais quand ils débarquent le samedi avec leur caddies de bière et leurs femmes obèses. C'est une ville ni très grande ni très petite, ni très moche, ni jolie. Quelque fois il se passe des choses mais le plus souvent non. La seule chose qu'on puisse dire de façon certaine sur ma ville, c'est qu'il pleut. C'est bizarre mais elle me manque.



3 commentaires:

JL a dit…

Les parapluies de Cherbourg. On s'y attendait. Dis, t'as encore changé de photo...

La Thilde a dit…

Oui. C'est amusant. Mais je m'attendais à plus de commentaires... :)

Anonyme a dit…

Tête tournée vers le Nord-Ouest, c'est bien la direction !
Mais pour faire passer la nostalgie : aujourd'hui c'est vent (trés fort), pluie (forte), grêle (un peu), de la boue en campagne (que ça) et même de l'orage (en hiver ce n'est pas trés fréquent)...